Résistance aux antibiotiques dans les exploitations laitières suisses

Une étude sur la propagation des bactéries résistantes aux antibiotiques, réalisée par la Faculté Vetsuisse de l’Université de Berne

7

Objectif de l’étude:

L’objectif de l’étude est d’améliorer la compréhension de la propagation des bactéries résistantes chez les vaches laitières dans les exploitations avec stabulation entravée.
veterinaer studie der universitaet bern vetsuisse logo 44
veterinaer studie der universitaet bern vetsuisse logo 43
veterinaer studie der universitaet bern vetsuisse logo 48
l

D'une part, nous souhaitons déterminer si les vaches traitées aux antibiotiques augmentent le risque de contamination des vaches voisines avec bactéries résistantes.

u

D'autre part, nous étudions les facteurs de risque pour la propagation de la résistance aux antibiotiques.

i

Après l'évaluation de l'étude, les éleveurs devraient disposer de pistes d'intervention pour réduire la propagation de la résistance aux antibiotiques.

Conditions de participation

  • Exploitations laitières avec stabulation attachée
  • Avoir une vache traitée aux antibiotiques au cours des 3 à 7 derniers jours (sous la peau, dans le muscle, dans le sang). Nous vous prions de nous contacter immédiatement après le traitement de la vache. Les exploitations qui n’ont pas traité de vaches dans le délai susmentionné, mais qui souhaitent participer à l’étude peuvent s’inscrire dès maintenant.
  • Avoir au moins deux vaches non traitées
  • Consentir à l’utilisation de vos données anonymisées pour cette étude

Questions & réponses

Comment se déroule la visite d'exploitation?
  1. Il s’agit d’une courte visite d’environ 45 minutes
  2. Un questionnaire sera rempli avec vous
  3. Des échantillons fécaux seront prélevés sur trois vaches

Cliquez ici pour plus de détails >>

Quelles conditions la vache traitée aux antibiotiques doit-elle remplir?
  • Elle doit avoir reçu un traitement par voie systémique, c’est-à-dire par injection (sous la peau, dans le muscle, dans le sang). Les traitements locaux (par exemple de la mamelle ou de l’utérus, en plus du traitement systémique) ne sont pas un critère d’exclusion
  • Elle doit être en lactation
Quelles conditions les vaches non traitées doivent-elles remplir?
  • Les vaches non traitées doivent être exemptes de tout traitement antibiotique depuis au moins quatre semaines
  • Elles doivent être au moins deux semaines en lactation
Les exploitations avec SRPA peuvent-elles participer à l'étude?
  • Oui
Quel est l'avantage de participer à cette étude pour moi comme agriculteur(trice)?
  • Après l’analyse des résultats de l’étude, des recommandations pourraient être formulées pour aider à prévenir la propagation de bactéries résistantes dans l’étable

Inscription à l’étude

Veuillez nous laisser vos coordonnées de contact via le formulaire d'inscription:

5 + 1 =

076 240 00 97 (WhatsApp, SMS, iMessage, Telefon)

belinda.koechle@vetsuisse.unibe.ch

med. vet. Belinda Köchle, Klinik für Wiederkäuer, Vetsuisse-Fakultät Universität Bern, Bremgartenstrasse 109a, CH-3012 Bern

Plus d’informations sur l’étude et le sujet de la résistance aux antibiotiques

7
antibiotikaresistenz-studie-der-vetsuisse-fakultaet-universitaet-bern

Information générale sur la résistance aux antibiotiques

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les bactéries résistantes aux antibiotiques constituent l’une des plus grandes menaces du 21e siècle. En Europe, 25 000 personnes meurent chaque année d’infections causées par ces bactéries (1) et il est estimé que d’ici 2050, le nombre de décès attribués à ces infections surpassera le nombre de décès causés par le cancer (2). En Suisse, selon le rapport suisse sur la résistance aux antibiotiques 2020 (3) environ 30 000 kg d’antibiotiques ont été vendus en 2019 en médecine vétérinaire. De cet usage résulte une pression de sélection sur les bactéries, qui peut favoriser l’émergence de résistances. Une autre étude (4) montre que dans toute la Suisse, près d’une vache laitière sur deux (46%) est traitée chaque année avec des antibiotiques. Cependant, grâce aux efforts intensifs des agriculteurs et des vétérinaires, la consommation d’antibiotiques a été réduite de plus de la moitié depuis 2010 (3).
Afin de préserver l’efficacité des antibiotiques dans le futur, il est important de faire de la recherche sur des possibles méthodes de mitigation de l’émergence et de la propagation des bactéries résistantes.

antibiotikaresistenz-studie-der-vetsuisse-fakultaet-universitaet-bern

Déroulement et information sur l’étude

Nous étudions si les vaches traitées aux antibiotiques peuvent transmettre des bactéries résistantes à leur voisine immédiate. Pour répondre à cette question, les étapes suivantes sont effectuées pendant la visite de l’exploitation:
i

Questionnaire

Lors de la visite, un questionnaire est complété avec le gestionnaire de l’exploitation. Le questionnaire comprend des questions générales sur la gestion du troupeau (par exemple, sur l’alimentation et le nettoyage de l’étable). Le journal des traitements est consulté pour recueillir les principales données sur les antibiotiques utilisés pour la vache traitée. Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’un contrôle de votre travail et que toutes les données recueillies seront traitées de manière strictement confidentielle et seront utilisées exclusivement à des fins scientifiques.
U

Échantillons de fèces

Des échantillons fécaux sont prélevés sur trois vaches différentes. Cela est fait directement du rectum à l’aide d’un coton-tige stérile et c’est un processus rapide et totalement indolore.

Estimation du poids

À l’aide d’un mètre ruban, le tour de poitrail de la vache traitée est mesuré afin d’estimer son poids.

Déroulement et information sur l’étude

Nous étudions si les vaches traitées aux antibiotiques peuvent transmettre des bactéries résistantes à leur voisine immédiate. Pour répondre à cette question, les étapes suivantes sont effectuées pendant la visite de l’exploitation:
i

Questionnaire

Lors de la visite, un questionnaire est complété avec le gestionnaire de l’exploitation. Le questionnaire comprend des questions générales sur la gestion du troupeau (par exemple, sur l’alimentation et le nettoyage de l’étable). Le journal des traitements est consulté pour recueillir les principales données sur les antibiotiques utilisés pour la vache traitée. Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’un contrôle de votre travail et que toutes les données recueillies seront traitées de manière strictement confidentielle et seront utilisées exclusivement à des fins scientifiques.
U

Échantillons de fèces

Des échantillons fécaux sont prélevés sur trois vaches différentes. Cela est fait directement du rectum à l’aide d’un coton-tige stérile et c’est un processus rapide et totalement indolore.

Estimation du poids

À l’aide d’un mètre ruban, le tour de poitrail de la vache traitée est mesuré afin d’estimer son poids.
antibiotikaresistenz-studie-der-vetsuisse-fakultaet-universitaet-bern
antibiotikaresistenz-studie-der-vetsuisse-fakultaet-universitaet-bern

Les vaches de l’étude

Au total, 3 vaches sont sélectionnées:

  1. Une vache doit avoir été traitée avec des antibiotiques au cours des 3 à 7 derniers jours. Le type de traitement se limite exclusivement à une thérapie systémique, c’est-à-dire par injection (sous la peau, dans le muscle ou dans le sang).
  2. La deuxième vache, voisine immédiate de la vache traitée, ne doit avoir reçu aucun traitement antibiotique depuis au moins quatre semaines.
  3. Une troisième vache doit se trouver plus loin dans l’étable (au moins deux places d’écart) et doit également être exempte de tout traitement antibiotique depuis au moins quatre semaines.
  • Les trois vaches doivent être en lactation.

Le moment de la visite d’exploitation sera convenu avec vous. Celle-ci fournira des informations importantes pour déterminer si les bactéries résistantes peuvent être transmises entre les vaches et si les pratiques de gestion ont une influence sur la propagation de la résistance aux antibiotiques.

Après la visite initiale, si d’autres vaches sont traitées avec des antibiotiques par voie systémique dans les semaines ou les mois à venir, vous pourrez volontiers nous recontacter. Nous nous ferons un plaisir de repasser rapidement pour prélever à nouveau des échantillons de fèces. Il ne sera pas nécessaire de remplir le questionnaire sur la gestion du troupeau une seconde fois.

7

À propos de moi

Je m’appelle Belinda Köchle et je travaille comme vétérinaire depuis 2019. Après avoir terminé mes études de médecine vétérinaire à Valence, en Espagne, j’ai décidé de revenir dans ma ville natale, Bregenz, en Autriche. J’y ai travaillé pendant un certain temps comme vétérinaire dans un cabinet vétérinaire. J’ai ensuite travaillé dans le canton de Zoug dans une grande clinique vétérinaire. Dans le cadre de ma thèse de doctorat, je fais partie de l’équipe de recherche de cette étude à la faculté Vetsuisse de Berne et j’espère que de nombreux éleveurs laitiers voudront participer à ce projet.
veterinaer studie der universitaet bern vetsuisse team 84